Les 15 et 22 mars prochains, à l’occasion des élections municipales, les Arcueillais·e·s auront à faire un choix qui déterminera l’avenir de notre ville pour six ans. Du résultat de ce scrutin découleront les projets, la vision, les valeurs qui seront celles d’Arcueil.

Il y aura, d’un côté, la droite autoritaire de « LR » et d’Emmanuel Macron, même si leurs représentants locaux ont préféré dissimuler leurs étiquettes. De l’autre côté, il y aura la gauche écologiste, bienveillante et solidaire que nous représentons, et dont les différentes sensibilités sont réunies sur la liste ENSEMBLE LA VILLE DE DEMAIN.

Emmanuel Macron et le gouvernement tentent de passer en force pour imposer une réforme des retraites injuste. Ils mettent en difficulté les retraités, mais aussi notre jeunesse, nos hôpitaux, nos écoles, nos services publics. Ils répriment ou ignorent les protestations, remettent à plus tard les réponses aux enjeux climatiques, dont plus personne ne peut contester l’urgence.

Dans ce contexte, notre belle ville fraternelle et solidaire doit rester ce qui nous relie, nous rassemble et nous protège. Elle doit rester l’espace où nous pouvons vivre ensemble, nous épanouir, dans la dignité et le respect, quels que soient nos ressources, nos origines, nos quartiers ou notre âge. C’est l’objectif du projet que nous portons.

En cette période électorale, certains font des propositions qui ne sont pas réalistes. Comment, par exemple, pourrait-on financer trois crèches ? Nous ne ferons pas de telles promesses, nous avons trop de respect pour les Arcueillais·es. Nous avons tenu nos engagements précédents (jardins collectifs, rénovation du Chaperon Vert, géothermie, charte handicaps, forum jobs d’été, vidéosurveillance, actions culturelles pour les jeunes…) et nous savons que tout ce que nous proposons pour les six ans à venir est réalisable.

Comme vous pouvez le constater dans notre programme, nous continuerons à défendre un service public accessible à tous et garant de l’équité, la place égale de tous les quartiers dans la vie de la cité. Nous développerons de nouveaux services et de nouveaux loisirs pour les retraités, nous accompagnerons les jeunes pour le logement, la formation, l’emploi, mais aussi pour la réalisation de leurs projets. Nous poursuivrons le développement de l’accès à la santé pour tous, notamment en continuant à élargir l’offre du centre municipal de santé. Les étrangers non européens ne pourront pas voter lors de ces élections, nous le regrettons. Nous réaffirmons qu’ils ont toute leur place dans cette ville et qu’ils font partie de notre identité commune. Nous mettrons en place des modes de concertation qui permettront de faire entendre leur voix.

Nous vous proposons également d’étudier une expérience innovante, qui placera notre ville parmi les pionnières dans ce domaine : la mise en place d’un revenu minimum garanti, pour que chacune et chacun, y compris les jeunes, puisse vivre dans la dignité.

Pour que toutes et tous puissent s’y épanouir, notre ville doit également être sûre. Nous entendons et nous partageons les attentes légitimes qu’expriment les Arcueillais·es. Malgré une situation rendue difficile par la réduction de nos moyens financiers, nous ferons les efforts nécessaires pour augmenter les moyens affectés à notre sécurité.

Nous croyons, enfin, en la profonde connexion entre enjeux sociaux et environnementaux, et nous sommes conscients du défi qui nous attend : construire, avec toutes et tous, des solutions au dérèglement climatique, à la perte de la biodiversité, tout en faisant progresser la solidarité et les services publics. L’échelle locale nous permet d’expérimenter des solutions innovantes pour les déplacements, la consommation, l’énergie, la gestion des déchets et l’aspiration légitime à la propreté, pour laquelle les moyens seront renforcés.

Au cœur de cette ville généreuse, écologique, protectrice et solidaire que nous défendons, il y a les services municipaux. Des femmes et des hommes compétents, passionnés, qui ont choisi de s’engager dans le service public pour accompagner les Arcueillais·es dans leur quotidien. A l’heure où ce service public est menacé et remis en cause, nous défendrons le rôle essentiel, le statut et la carrière des agents municipaux.

Cette ville qui relie et qui rassemble, ce sont aussi les multiples initiatives et actions portées par nos associations. Elles sont au centre du lien social, de l’innovation citoyenne, de cette fraternité qui rend notre commune aussi humaine. Nous appuierons leur action, poursuivrons et développerons avec elles des partenariats respectueux de leur autonomie. C’est le sens que nous donnons à cette « ville coopérative » que nous vous proposons. Une ville dans laquelle nous décidons réellement ensemble, et dans laquelle nous agissons ensemble, mairie, citoyens, pour le bien commun, le bien de toutes et tous.

Nous sommes fiers d’être des Arcueillais·es. Car nous savons ce que cela signifie. Nous connaissons ces solidarités, ce respect de l’autre, ce sens du bien collectif qui font ce que nous sommes. Nous savons que l’humain doit demeurer au centre de notre pensée. Ces valeurs qui fondent notre ville, nous pouvons, ensemble, les protéger et les faire vivre dans l’ensemble de nos actions.

Le 15 mars, appuyons sur le bouton n°3 et choisissons la liste « Ensemble, la ville de demain avec Christian Métairie » pour une ville toujours plus solidaire, plus écologique, plus citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *